samedi 15 août 2015

Cérémonies

Un billet court aujourd'hui. 

C'est le 15 août. La parure et l'apogée de l'été des vacances. C'est un jour plein de cérémonies et de célébrations. Il y a toutes les fêtes religieuses et ici, en Provence, il y a l'anniversaire (71 ans) du débarquement allié. Cérémonies un peu partout comme au Dramont, au milieu des plages grises de sang et des roches rouges des armes de l'époque. Défilé, brocante vintage, Chili con carne sont cette année au rendez-vous. On cherche les vétérans par contre. Orages aussi. Les fameux orages du 15 août. Orages de tous types. Passions électriques entre terre et cie,l les orages sont un signe indispensable d'un 15 août unique. 

Car pour moi et ma famille c'est un 15 août spécial. Balade en mer au coucher du soleil, dispersion des cendres de Lisa dans la rade au large de Melon Beach, puis excursion, plongée et nage au milieu de coins inaccessibles autrement. Un hommage coloré et beau. 

Ce soir, une fois le soleil couché et la nuit tombée, feu d'artifice. Une soirée simple, émotionnelle mais belle. Le vent est tombé, le soleil est revenu et le ciel joli. Les étoiles filantes seront au rendez-vous. Filantes... C'est le mot.  

Quoi souhaiter de mieux pour un dernier adieu, après le pont des Arts ? Pour s'élancer vers le soleil et la mer. Pour chercher et créer le bonheur autour de soi.  Pour vivre. Pour ne plus dire jamais. 

Mise à jour : Je ne peux résister à la tentation de vous en dire plus sur notre cérémonie pour Lisa. Le Ciel était clairement avec nous et avec elle. Le temps était au beau fixe avec un grand ciel bleu. J'étais dans l'herbe à attendre l'heure, serein comme jamais. Une goutte de pluie est tombée puis deux. Puis un grain est arrivé comme seule la Méditerranée en produit avec éclairs, soleil, rideau de pluie, creux de deux ou trois mètres en quelques minutes. Juste â l'heure où nous devions monter en bateau. Un petit semi-rigide fait pour tous temps. Une vraie tempête instantanée comme si un message nous était envoyé. On est quand même montés mais juste pour disperser les cendres au large de la plage. Sortie du port, gros creux, gros splash, puis glissade dans le sens de la vague et arrêt. Dispersion dans le sens du vent. Puis retour sur terre. Réapparition immédiate du soleil. Chaud. Rires. Sentiment partagé d'avoir vécu un moment rare, surréaliste, unique. Émotionnel certes mais joyeux et partagé avec hommage spécial de la Nature. On se refera une balade complète. Mais Tous nous sentons allégés et heureux de ce moment en commun et de ces circonstances jamais rencontrées et je pèse mes mots. Un grand moment de bonheur. Â suivre par d'autres, évidemment. Un hommage rare. 


             Bouquet final


1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer