mercredi 15 mai 2013

Cannes et Opinions

Alerte aux stars et starlettes à Cannes et merci à Z Lartiste.


Steven Spielberg préside le jury cette année avec des aventurières et des dinosaures du cinéma. Pour leur déjeuner inaugural les membres du jury ont eu droit à un menu spécial inspiré des films de Spielberg. On devine ? Duel d'oeufs de dinosaures en entrée, tartare de serpents à la sauce perdue en plat, et crème robotisée à la Licorne en dessert.

En attendant Gatsby pour le premier tapis rouge, encore un remake, on essayera de penser à toutes les tractations dans les couloirs entre pros du cinéma et aux nombreux policiers monopolisés pour l'occasion, plus qu'au Trocadéro sans doute.

On attend les robes de ces dames, de la Ministre à Audrey en passant par celle de Nicole Kidman dans le jury. Le site officiel est ici (pour les films, pas les robes).

Mais aujourd'hui est également un jour important pour la presse. Un nouvau journal est né.
L'opinion.
C'est pas tous les jours. Nicolas Beytout, son rédac chef, le dit dans son premier éditorial : "Pour la première fois depuis une vingtaine d’années se crée en France un nouveau quotidien payant d’information politique et générale. C’est un événement, microscopique à l’échelle de ce qu’est l’actualité chaque jour, mais significatif pour cette industrie bien mal en point qu’est la presse."

Dans la ligné du Figaro ou des Echos, libéral et pro-entreprise, ce journal est attendu aussi parce qu'il joue à fond la carte du numérique et que le papier n'en est qu'une extension. Est-ce un hasard si le Monde annonce en ce moment même le nouveau "Monde tactile" version améliorée et unique en son genre d'un journal numérique fait pour les tablettes ? La presse cherche son modèle dans le numérique et sur les tablettes. On espère qu'ils y arriveront. Ca fait toujours du travail pour une vingtaine de journalistes.

Une première Une est toujours symbolique. Avoir choisi les évadés fiscaux (donc les riches) est un signe notable d'une ligne politique qui va se dessiner petit à petit, mais qui fleure bon le fillonisme déjà.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire