samedi 22 juin 2013

Nouveaux investissements pour le Qatar

François est au Qatar, dans son double rôle de VRP de l'industrie et de la culture française (il parait que ce sont deux choses différentes) et d'ambassadeur du peuple syrien.

Au plan de la Syrie, et puisqu'il va en Jordanie après, il s'agit de justifier les livraisons d'armes aux "rebelles", telles qu'autorisées par l'ONU et qui deviennent urgentes de leur point de vue, sinon la victoire du Président actuel semble de plus en plus proche. L'installation d'une ambassade des Talibans à Doha n'est qu'un détail. Le groupe des amis de la Syrie se réunit aussi à Doha, à ne pas confondre avec le groupe des amis de Nicolas Sarkozy qui n'a plus besoin de se réunir maintenant qu'il est évident que Sarkozy veut revenir et donc contrôler lui-même sa communication et son agenda.

Au plan des affaires, en plein salon du Bourget où les ventes s'enchaînent à tous les niveaux, il s'agit de renforcer les investissements qataris en France. Le problème est que les Qataris ont beaucoup de sous mais sont des capitalistes milliardaires normaux qui n'ont qu'une envie, c'est de le rester, donc d'investir dans des sociétés et des lieux rentables, à moyen et long terme. Pas besoin de prendre le contrôle d'une organisation. Juste en tirer des revenus d'actionnaires. sauf pour les danseuses comme le PSG, qui reflètent une vraie passion pour le sport.



Alors quelques idées pour que les Qataris fassent leur shopping :

- Acheter le Printemps, pour qu'il devienne un Printemps arabe (Ah zut c'est déjà fait)
- Acheter la FNAC avant qu'elle ne s'écroule, ainsi que tous ses magasins, bien placés, mieux que les Virgin, paix à leur âme
- Acheter l'équipe de France de Rugby (qui ne vaut plus rien en ce moment) et les habiller en rose fuchsia
- Acheter un petit territoire en France, comme jadis les Papes avec Avignon et en faire un émirat indépendant, paradis fiscal halal. C'est mieux que d'acheter quelques banlieues !
- Installer quelques universités de prestige international en France (au moins une à Paris et une dans le midi). Elles n'ont plus de sous et ne sont donc pas chères en ce moment. Gros prestige assuré et bon ROI (retour sur investissement). On ne dit pas roi d'ailleurs mais émir.
- Acheter toutes les entreprises de tissus du marché Saint-Pierre à côté du Sacré-Coeur. Les transformer en boutiques de mode pour Qataries et rebaptiser le marché en autre chose de plus religieusement correct. On peut leur donner le Sacré-Coeur en prime, lui qui a été bâti pour faire honte aux communards.
- Investir dans des lignes de TGV à grande vitesse, puisque l'Etat français va retarder ces investissements trop chers pour le moment. Les nouvelles lignes et les nouveaux trains seront vite très rentables sans se fatiguer puisque, dès qu'il y aura un signe de déficit, c'est l'Etat français qui payera, et dès qu'il y aura des bénéfices, ce sera pour les investisseurs. Imparable. A noter, qu'il n'est pas souhaitable d'investir dans un aéroport près de Nantes, car c'est un projet qui sera abandonné dès que Ayrault ne sera plus premier ministre.

Et dire, que pour ces bonnes idées, je ne demande rien, ou presque rien : juste 0,001% des investissements ;) Même pas l'épaisseur du trait ni celle de la ligne déontologique qu'on appelle dans les milieux internationaux, les "faux frais".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire