vendredi 9 août 2013

La tête ailleurs

François prend enfin des vacances. Il était temps. Une petite tournée cette semaine pour montrer qu'il est là et pour nous passer son optimisme débordant. Maintenant une petite dizaine de jours jusqu'à la fin du week-end du 15 août. Il parait qu'il a choisi la Lanterne. Etonnament aucun média de droite n'a commencé à chanter "Le François Hollande à la lanterne" sur l'air du Ca ira, ça ira...

Le Figaro publie bien un feuilleton de l'été pour meubler le vide de ses colonnes sur le thème du "Coup du père François" : une fiction politique en février 2015, où le Président décide de dissoudre l'Assemblée, comme la dissolution ratée de Chirac. Un exorcisme ? Un fantasme de journaliste de droite frustré ? Une tentative d'assaut(l)t pour enfoncer les lignes de l'ennemi ? le moyen de faire gonfler le titre avant de le vendre au patron de Google ? A lire sur leur site (quelques jours après pour chaque épisode quotidien, pour les non-abonnés.

L'actualité est donc molle, espoutie comme on dit dans le midi. C'est l'heure de la sieste.

Heureusement, les dieux de l'actualité et de la télé ont tout bien pensé et la saison de foot repart aujourd'hui. Enfin un sujet de conversation inutile donc nécessaire. Cette année, en France, deux clubs seulement vont jouer tout au long de la saison, Monaco possédé par un russe et le PSG possédé par un qatari. L'année du foot sera consacrée aux qualifications pour la coupe du Monde de juin 2014 au Brésil. La France va-t-elle y arriver ? Les jeunes ont l'air bons, les femmes le sont un peu moins cette année. Les pros de Ligue 1, eux, reviennent juste de vacances dans leurs paradis fiscaux attitrés.

Cette saison, les joueurs de couleur devront éviter la Suisse qui a commis l'erreur du siècle en refusant une vente à Oprah Winter elle-même, la papesse noire des médias US. Les excuses embarrassées ne suffiront pas à enlever cette impression d'un pays au moins xénophobe pour pas mal de ses composantes. Si même les vendeuses dans les boutiques chics et les banquiers se mettent à traiter les clients en fonction de leurs couleurs et pas de leurs porte-monnaie, où vont les suisses ??? Une affaire comme cela est inimaginable en France, non ? Il parait qu'il y a comme ça des gens qui font des amalgames et qui généralisent tout le temps, ce qui est une des définitions de la peur de l'Autre. Ici on aime bien les gens.

Dans cette torpeur estivale dont vous profitez, j'espère, n'oubliez pas de regarder les étoiles filantes entre ce soir et le 13 août. C'est le pic annuel des Perséides, et vous pourrez faire tous les voeux que vous voulez. (Merci à Var Matin)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire