lundi 21 octobre 2013

US-985D

Le Monde réveille la France, enfin. Le mur qu'avait érigé la France à l'époque de Tchernobyl pour la protéger des retombées radioactives (si,si) est tombé ou a été contourné (comme la ligne Maginot). Les révélations liées à l'affaire Snowden touchent enfin la France. La NSA nous a massivement espionné. Pas autant que les anglais dont le gouvernement a consenti (a dû consentir, comme tous les gouvernements anglophones alliés au premier rang des USA) et pas autant que l'Allemagne qui reste le pays le plus important de l'Union européenne. Mais nous sommes bons troisièmes. C'est en soi une victoire. Nous rejoignons le club des pays espionnés sans leur accord.

Rappelons que l'affaire Snowden date du début de l'année 2013 et que les révélations largement commentées en juin permettaient déjà de connaître ces détails mais que les médias français ont jugé bon de ne pas s'en occuper, malgré les scandales au Royaume-Uni (et plutôt désuni sur ce sujet d'ailleurs) et en Allemagne. Sortir cette affaire maintenant est-eil pertinent ? Les italiens appellent aussi ça le "Datagate", même s'ils sont moins visés que d'autres pays.

On en a parlé sur ce blog le 24 juin, le 3 juillet, le 7 août, le 5 août. J'espère que ce blog est lu par la NSA et pour en être plus certain, j'y glisse quelques mots-clés de temps en temps comme US-985D, le nom de code de l'opération France. Pas la peine de cherche sur Google ce code, vous n'y trouverez que des références directes ou indirectes aux révélations du Monde, à la réaction choquée de Manuel Valls qui va pouvoir se refaire une santé avec ce scandale (tiens, tiens, le Hollande Bashing serait-il allé trop loin ?). Peut-être un espoir dans cette page où le code est utilisé : comme toujours, tout est dans Platon et dans sa vision de la vérité : "the worst people are those that do not dare to declare to us the gods that really do appear to us [985d]." L'usage de us (nous ou US) est prophétique et les amateurs de théorie du complot se délecteront. On trouve de tout sur Internet, non ? Vive Platon !

Le Brésil, espionné lui aussi à grand échelon, a entamé une vraie bataille contre les USA à ce sujet et sa présidente a même refusé de rencontrer Obama. Dans un registre proche, une importante réunion des instances de l'Internet mondial qui s'est tenue récemment en Amérique du Sud, avec les patrons de l'ICANN, IETF, IAB,W3C, Internet Society par exemple, a conclu que l'Internet devait arrêter d'être géré par les seuls américains. Est-ce le début d'une lame de fond sur l'Internet, grâce à l'affaire Snowden ? La présidente du Brésil est appelée par eux pour jouer un rôle important dans cette nouvelle bataille sur le contrôle de l'Internet (ce qui n'empêchera pas la NSA et les autres d'espionner les téléphones, les SMS et les courriels). Les vieux de l'Internet souriront à cette n-ième bataille entre les USA et le monde (avec un m minuscule). Un gros coup de froid à venir donc. Plongez dans vos igloos, ou comme en dit en anglais dans votre SnowDen (repaire de neige).

N'oubliez pas de saluer les espions de la NSA lors de vos prochains coups de fil, il faut toujours être poli, on ne sait jamais. Et vivement les Google glass qu'on puisse en plus être espionné simplement en marchant !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire