jeudi 14 novembre 2013

Baisses

Bon, la journée de la gentillesse est passée, j'espère que vous en avez bien profité. Que nous réserve aujourd'hui ? Des tendances maussades.

Baisse de la croissance, ou même croissance négative pour le troisième trimestre de l'année, en attendant un quatrième meilleur. Traditionnellement le troisième trimestre est souvent le moins bon de l'année (à cause de l'été) mais là, ça ne fait pas bon genre. Le chiffre le plus intéressant est la baisse continue des investissements des entreprises (surtout dans les services, secteur de croissance). C'est ce qu'on appelle un indicateur à moyen terme, puisque ses effets ne se font ressentir que plusieurs mois après en général. Cela veut bien dire qu'il y a frilosité des entreprises (grosses et petites) qui attendent au coin du feu. Personne ne parle de récession ou de décroissance évidemment, mais d'une croissance "heurtée". Ceux qui ont lu ce billet rigoleront avec moi. Ca remonte à février, mais c'est toujours aussi vrai.

Baisse de la "popularité" de François et de son premier ministre, dont j'oublie toujours le nom. Le sondage régulier du Huff Post le ramène à 15% d'opinions positives seulement (21% un mois avant, ce qui était déjà un record). Le plancher est crevé. Le titre du journal est simple et clair : "Rideau !" Evidemmnt on attend les prochains sondages d'autres instituts, mais c'est quand même un sondage à remarquer fortement. Il y a un effet machine à perdre et cercle vicieux dans ce moment particulier de l'histoire en France. La droite est tellement bête qu'elle n'en profite pas vraiment et à gauche on continue à se battre comme un seul homme jusqu'au dernier. Finalement, à force de parler de tout sauf du quotidien des français (les sous) le gouvernement et le président lassent de plus en plus de gens. On n'en est pas à la grosse boule de neige qui se transforme en avalanche. Mais les bataillons des abstentionnistes se renforcent chaque jour. On peut parier sans grand risque que si rien ne change les taux d'abstention à gauche sera très élevé pour les prochaines élections municipales au sortir de l'hiver. La droite les gagnera donc vraisemblablement, mais plutôt pas défaut que par conquête.

Pour ceux qui aiment les chiffres, l'INSEE en profite pour publier son "portrait social de la France", avec tous les aspects de notre vie quotidienne décrits et montrés en évolution par rapport aux années précédentes. Le rapport est ici (presque 300 pages quand même)et inquiètera ceux qui veulent l'être. Pourtant la réalité n'est jamais inquiétante. Elle est, tout simplement. Ensuite chacun choisit de s'inquiéter ou non.

Baisse des températures, avec les premiers frimas, humides à Paris, et de la neige dans les stations de ski. Le Beaujolais nouveau n'arrive que dans une semaine mais en attendant on aurait presque besoin d'un bon vin chaud...

Mais il faut rester optimiste : il y a des hausses aussi - hausse des impôts et des taxes, hausse des prix, ou hausse du nombre de manifestants dans la rue qu'ils soient pacifiques comme ceux en grève contre les nouveaux rythmes scolaires ou agressifs comme les bonnets rouges.

Alors ?... Carpe diem !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire