lundi 16 décembre 2013

Nouvelle lune

La grande nouvelle du week-end est politique. La Chine a posé en douceur un robot sur la Lune.

Ca peut faire sourire ceux qui n'imaginent pas que la Chine puisse se hisser au niveau technologique des américains (ou des russes d'il y a quelques décennies). Ceux qui pensent que la Chine est tout juste bonne à fabriquer à bas coût et sans aucune dignité humaine des gadgets pas chers et peu fiables. Ca devrait les interpeller quand même. Sur le plan technologique, la quantité de choses qu'il faut intégrer pour ce type d'opération est phénoménale, touche de très nombreux secteurs, et nécessite une qualité sans faille dans l'ingénierie de grands projets. Et ce d'autant plus que les technologies chinoises sont innovantes, comme celles pour faire fonctionner les équipements même pendant la foire nuit. Les chinois ont par exemple publié une carte en 3D complète et détaillée de la Lune. Les américains ont abandonné depuis longtemps la Lune et les russes n'y ont posé une sonde que pour montrer qu'ils pouvaient le faire, il y a presque quarante ans déjà. Si les chinois ont visé la Lune c'est pour d'autres raisons.

La Lune est facile d'accès, par rapport au reste. La Lune prépare aux astéroïdes. La Lune est riche de métaux rares, potentiellement et d'autres ressources minières, pas très loin de chez nous. La Lune est une base avancée, beaucoup plus vaste que les stations spatiales qui orbitent autour de la Terre. Allez voir "Gravity" d'ailleurs si vous ne l'avez pas encore fait, avec son ballet de débris et de stations spatiales occidentales, russes ou chinoises.

La Lune est un symbole millénaire en Chine et la source de mythologies puissantes, qui restent aujourd'hui à la base du calendrier d'ailleurs. L'engouement des chinois est aussi un combat nationaliste pour peupler le ciel d'autres valeurs que les valeurs occidentales, même si celles-ci sont basées souvent sur la méditerranée antique. Le lapin de jade n'est pas un lapin crétin. Je serais très fier si j'étais chinois et bravo à eux. La Lune était "passée de mode" depuis les années 70. She is back !

Sur le plan purement politique, le signal est clair. Après avoir pris des parts de marché puissantes dans l'électronique, le solaire, et bientôt l'automobile, avec ou sans Renault, la Chine étend son territoire politique. Le développement est fragile en Chine, entre population mal maîtrisée, pollution, fractures sociales et économiques, corruptions et capacités à changer de modèle politique, et enfin relations internationales délicates au plan régional ou mondial; La Corée du Nord se durcit tout en étant imprévisible, le Japon se réveille plus dépendant que jamais de la Chine. L'ONU ne fait plus rien sans assurance d'un non-veto de la Chine.


C'est un petit geste pour ce lapin, mais un grand pas pour la Chine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire