samedi 6 août 2016

Des JO vraiment ?

Les JO ont commencé... Paraît-il. 

Il faut dire que, en vacances en Grande-Bretagne encore européenne quelque temps, le sujet des JO ne m'a pas passionné, ni cette semaine, ni depuis leur ouverture vendredi soir je crois. Alors je vous livre quelques infos glanées au hasard de ci de là, sans garantir leur justesse. De toutes façons la presse vérifie de moins en moins ses infos, surtout pendant les vacances avec tous ces stagiaires non payés, alors, un blogueur...

La cérémonie d'Ouverture a eu lieu tard dans la nuit européenne avec le Président brésilien (celui qui a fait virer la Présidente pour six mois). Il y a eu des protestations et des sifflets et il y aura des manifs. Francois y était avec Anne Hidalgo pour vendre la candidature de Paris pour les JO 2024. Le dernier relais n'était pas Pelé, trop vieux. On a vu des rapprochements improbables comme le permet seul l'ordre alphabétique, entre les deux Corée ou d'autres pays amis. 

Cette année il y a une délégation de réfugiés (dix) représentatifs selon le CIO des crises et guerres du monde. Un moyen pour en parler et se faire pardonner les incohérences sur le dopage ? La Russie évidemment mais aussi le pays hôte, le Brésil, qui n'a pas été exclu malgré une absence choquante de contrôles depuis plusieurs semaines. Les petits arrangements politiques du CIO avec l'idéal olympique. J'ai lu que certains pensaient que cette petite délégation de dix athlètes incarnait à elle seule l'idéal olympique. 10 sur plus de 10 000 ? Sans compter les accompagnateurs ? Bel idéal. 

En France, on attend les médailles françaises. Les titres des journaux alternent entre impatience "à quand la première médaille ?" optimisme "la première médaille est imminente" et fatalisme "occasion ratée pour Machin qui a été eliminé d'entrée". Avec moins de russes, la France peut espérer une bonne place dans le tableau des médailles. On fait avec ce qu'on a !

Les putes et les Pokémon seront nombreux à Rio cette année (c'est l'hiver à San Francisco Rio). On suppose que des guides ont été édités pour les dresseurs des uns et des autres. Il paraît que des cours de langue avaient été organisés pour les Pokémon putes. Au Brésil tout est bien organisé. On se demande si des Pokémon spéciaux ont été prévus à Rio : je pensais à Sambachu qui évolue en Carnavalette puis en Peléchu.  

Avec le décalage les chaînes vont jongler avec le différé comme à l'époque où Twitter n'existait pas encore. Les cons.

Et pourtant. On se sent toujours vibrer devant certaines épreuves. C'est la magie du grand show planétaire des JO. Lire mon billet de fin des JO de 2012 ici par exemple pour se remettre ces moments en mémoire. 

PS : ma voisine, qui a lu en avant-première ce billet pendant que je l'écrivais dans l'Eurostar, me suggère de remplacer le mot pute, à son avis légèrement trop vulgaire, par le mot prostituée qui décrit mieux son métier. J'en prend acte et je contris si ce verbe existe. Ma voisine, qui est prof et jolie, me confirme que le verbe contrir est bien du deuxième groupe. Je, donc, signe et persiste, belle marquise. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire