jeudi 6 septembre 2012

L'avenir du Québec est de devenir un pays souverain

C'est une citation de Pauline Marois, la nouvelle première ministre du Québec, au Canada, issue du PQ, le parti québécois. La première femme au pouvoir, et la première du PQ depuis longtemps, puisque les libéraux ont été battus de justesse mardi dernier.

Ca commence bien !

Un gouvernement minoritaire qui peut être renversé à tout moment, mais pas avant au moins un an quand même, il ne faut pas exagérer ! Une cohabitation comme la France en a pris l'habitude avant l'introduction du quinquennat. Un gouvernement bientôt connu mais avec des lois et des budgets difficiles à voter. Beaucoup de décrets donc, sans vote, et certainement un peu d'immobilisme.

Un discours de victoire donc (mercredi très tôt en France) ponctué par cette phrase choc de Pauline. Une phrase pour mobiliser ses fans et ses non-fans aussi. D'ailleurs un de ces fous que la société moderne produit de plus en plus a profité de ce moment précis pour tirer quelques coups de feu, tuer une personne et pour crier "Vive les anglais" !?! Au-delà de l'anecdote, il y a une inquiétude chez les québécois, et plus largement les canadiens, de voir se mettre en place des tensions très fortes, violentes et visibles. Tout ceci n'est pas bon pour l'image que le Canada veut se donner... Un mort dans un meeting politique, de victoire en surcroit ? Inimaginable une heure avant. Et pourtant il fait bon vivre au Québec !


Pauline a surtout annoncé qu’elle annulerait par décret la loi "matraque" spéciale limitant les manifestations, ainsi que la hausse des frais de scolarité pour les étudiants, source des manifestations du printemps érable et des grèves. D'ailleurs un des leaders de La Classe a été élu député du PQ (à 20 ans).


Le retour des indépendantistes ? En fait il s'agit de phrases obligées, qui constituent l'épine dorsale du PQ. Le genre de phrase qu'on doit dire dans un meeting, comme un exercice obligatoire de diction. On est loin des combats indépendantistes d'il y a 20 ans ou plus, et encore plus loin du "Vive le Québec... libre" de De Gaulle dans les années 60.

Ici en France, nous, les maudits français qui défendons moins bien qu'au Québec notre langue, continuons à boire du jus de cranberries au lieu de jus de canneberges et à regarder Masterchef à la télé ! On verra quel discours tiendra Pauline au Sommet de la Francophonie en Octobre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire