jeudi 15 novembre 2012

De l'importance des elections

Que serait une démocratie sans élections régulières dans tous les sens du terme ?
Avant les élections, il y a les campagnes, les primaires, les promesses et les coups de force en roulant des biceps.
En Allemagne par exemple, la proximité des élections générales pousse Angela à durcir sa position, ce qui est risqué car le pari n'est pas gagné au niveau des électeurs, même s'il l'est pour les économistes et les élites. Notre premier ministre qui lui a parlé aujourd'hui en allemand (malgré un lapsus peu digne d'un prof) joue cette carte car finalement les deux pays sont condamnés à s'entendre malgré les tentatives de sabotage des pays européens hors zone euro, do you see what I mean ?
En Israël, le premier ministre déclenche une guerre contre les palestiniens à quelques jours d'élections importantes pour qu'il garde sa majorité mosaïque et relative. Il a clamé pendant longtemps que la guerre était inutile, et zou, allez, une bonne petite guerre pour sauver les élections. C'est risqué en cas de coup dur. C'est triste pour les morts, mais les morts ne votent plus.
Après les élections, il y a le gouvernement, la réal politik et le décalage avec les promesses.
En France par exemple, la ligne droite qui tourne quand même sans faire de virage du gouvernement est moins brumeuse. Elle ne satisfait pas la gauche de la gauche. Cette fois, ce sont les communistes qui ont voté contre le budget de la sécu au Sénat. Elle vise à préparer aussi les prochaines élections, même s'il faut affirmer le contraire en conférence de presse pour encore mieux le reconnaitre.
Une nouvelle magique est parue aujourd'hui aussi : le dernier taux de croissance de la France est égal à celui de l'Allemagne !!! Incroyable, tellement incroyable que certains soupçonnent une manipulation de chiffres et que d'autres y voient un effet d'illusion alors que les "fondamentaux" ne sont pas corrigés. Et si ces Cassandre se trompaient encore ? En France où on aime se critiquer et où un bon chiffre ne peut qu'être manipulé ou publié juste avant une élection, ce genre d'événement laisse les commentateurs sans voix. C'est peut-être pourtant une voie intéressante à creuser...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire