jeudi 8 novembre 2012

Ombres chinoises

Encore une élection !

Aujourd'hui c'est en Chine à Pékin au sein du Parti communiste chinois au sein du comité central au sein du seul candidat. C'est quand même plus facile de déclarer président le seul candidat. A chaque peuple et à chaque nation ses méthodes. La Chine est hautement respectable. Son peuple bien plus avancé que le nôtre il y a deux mille ans aussi. Son système politique et sa déontologie est leur affaire.

L'évolution de ce système est inéluctable, mais vers quoi ? Le précédent président a alerté vertement contre la corruption généralisée dans l'administration et les sphères du pouvoir. Le nouveau président a défrayé la chronique à ce sujet récemment. Pendant ce temps, comme dans tous les pays avec un fort taux de développement, se posent deux questions :
- comment gérer l'écart de plus en plus grands entre ultra-riches et ultra-pauvres, surtout compte tenu des masses en jeu qui se chiffrent en milliards d'individus, sans tomber dans un système à plusieurs vitesses ?
- comment contrôler le développement du pays pour éviter des explosions à répétition, pas pour le bien du développement durable de la planète mais simplement pour la capacité du pays à nourrir et employer sa population, alors même que les évolutions industrielles ne sont plus favorables à une courbe continue de croissance qui se finance elle-même par la croissance ?

Evidemment un tel congrès qui dure une semaine va être le théâtre de péripéties nombreuses dont se délecteront les spécialistes. Un exemple ici pour votre édification. C'est aussi un moyen certain pour que ce blog soit interdit en Chine. Cependant, au-delà du président, c'est une grande partie des dirigeants qui vont être renouvelés. Ils sont issus de cette nouvelle génération qui n'a pas eu à passer sous les fourches caudines des grands anciens. La répartition des postes sera donc cruciale dans beaucoup de secteurs, sauf coup de théâtre

A propos de théâtre, le nouveau numéro 1 est marié à Carla Bruni la plus grande star de la chanson chinoise traditionnelle.


Et pendant ce temps, les moines tibétains continuent à s'immoler par le feu :
6 en 48 heures !!! (vieille photo)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire