samedi 28 décembre 2013

Masses

Samedi, jour de masses. Plusieurs masses en fait.

Masses nuageuses et pluvieuses un peu partout, avec de la neige plus haut. On aimerait un peu plus de finesse et un peu moins de masses brutales, mais c'est la saison. Masses brutales quand il s'agit d'avalanches.

Masses chinoises aussi. Le pays le plus peuplé vient de se rendre compte qu'il perdait des habitants et que ce n'était pas bon pour l'économie actuelle et surtout future. Le développement est une spirale (vicieuse ou vertueuse selon les économistes). Deux mesures ont donc été confirmées (on ne dit pas votées en Chine). Le fameux goulag chinois qui existait depuis des dizaines d'annees, le laojiao, a été supprimé et près de 200 000 chinois vont être réinsérés, après avoir été officiellement rééduqués par le travail, ça fera des travailleurs en plus. Rassurez-vous, les solutions alternatives pour enfermer les opposants existent et se développent. Il n'y a qu'à voir le nombre de blogueurs arrêtés. Comme il y aura plein de solutions différentes, l'avantage pour le pouvoir étatique est qu'il sera difficile d'additionner les "prisonniers" à partir de plusieurs sources. L'autre mesure touchera a priori potentiellement dix millions de foyers qui auront maintenant le droit d'avoir un deuxieme enfant, en étendant ce droit aux couples où seulement l'un des deux parents était lui-même enfant nuque. Cela pourrait faire dix millions de chinois en plus, une paille.

Masses catholiques à Taizé, messes aussi certainement, mais là on ne parle que de dizaines de milliers de jeunes, ce qui est beaucoup pour cette église. On ne s'appesantira pas sur de telles masses.

Masses de voitures entassées sur les routes dans le sens des départs et des retours. Ballet rituel, rassemblement migratoire régulier comme le calendrier scolaire. La splendeur des montagnes vierges et de l'air pur en prend un coup dans le nez quand il y a la queue en voiture, chez le loueur de skis, aux remonte-pentes et chez le toubib pour la fracture et la gastro. Puis sur la route pour le retour.

Masses d'électeurs non inscrits. On parle de 3 millions de citoyens ayant le droit de vote et ne le faisant pas, ce qui vient augmenter d'autant l'abstention : ceux qui sont inscrits mais ne votent pas, ceux qui ne sont pasinscrits et ne votent donc pas. Il faut seulement déduire ceux qui ne sont pas inscrits mais qui votent quand même (en Corse et dans le 92, non je rigole, Pasqua n'est plus en activité). Caftait quand même une grosse masse détenus et même si les études montrent qu'ils ne voteraient pas différemment des autres, c'est quand même regrettable. En démocratie la masse ne garantit pas la qualité, mais elle évite les manipulations... Enfin la plupart.

Masses de chômeurs ? Attention sujet délicat. A partir de quand peut-on parler d'une masse ? C'est comme un tas, cela dépend du contexte et de la culture. Trois pièces ne font pas un tas mais une vingtaine si. Où est la limite ? 70 000 jeunes catholiques sont-ils une masse alors que 200 000 réhabilités chinois ne sont qu'un grain de riz ?

Souvent, à force de ne parler que des variations d'un tas, on en oublie la taille du tas, et sa masse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire