samedi 31 mai 2014

Oubliez-moi

Google a donc dû se plier à une décision de justice européenne (comme quoi l’Europe ça sert, non ?) et propose depuis jeudi un formulaire en ligne pour « le droit à l’oubli ». N’importe qui, en Europe peut remplir ce formulaire et demander à ce que Google efface des résultats de recherche le concernant.

Au cas où vous ne l’auriez pas trouvé, voici le formulaire adapté. N’hésitez pas à aller le voir. Peut-être que maintenant cela ne vous dit rien mais ça peut être utile. Google ne s’est pas engagé sur les délais de traitement des demandes. En effet toutes ces demandes sont traitées à la main et il y en a déjà eu plus de 10 000 en 24 heures.

Où était le problème ?

Sur l’Internet vous laissez en permanence des traces. Nons seulement vous, vous laissez vos propres traces, mais n’importe qui peut laisser des traces de vous que vous avez le droit de juger indésirables. La plupart de ces traces ont des durées de vie très longues et peuvent devenir embêtantes, dans le cas d’une recherche d’emploi, d’une relation amicale ou amoureuse, d’un projet à monter ou de n’importe quoi d’autre.

Pour supprimer des traces il faut remonter la chaîne. Il faut souvent demander au site considéré de supprimer la page concernée, ou votre nom (et photo), et les démarches sont longues et différentes pour chaque site, surtout s’il est dans un pays exotique comme les USA ou pire. Mais ça se corse, car même si vous avez fait supprimer une page, elle peut encore être visible dans les moteurs de recherche, à travers des archives ou des caches. Par ailleurs, si vous n’arrivez pas à faire supprimer une mention de vous dans un site particulier, il est plus simple de demander au moteur de recherche de ne plus trouver cette page. Comme cela, la mention de vous existe quelque part mais la plupart des personnes ne pourront la retrouver.

Google, qui est accusé en permanence de tous les maux et la plupart du temps avec raison, fait son bénéfice de la pub et de la commercialisation de vos préférences. Mais la justice européenne les a obligés à respecter un peu votre vie privée. On va voir ce que cela veut dire. Je vais par exemple demander pour moi, avec mon vrai nom, que Google ne trouve plus une certaine page (bidon et que j’ai créée pour l’occasion… Oui je sais, c’est pas bien, mais c’est pour tester leur démarche et pour la Science). On verra combien de temps ils mettront à le faire.

Faites attention à ce genre de détail et parlez-en autour de vous...


Un Doodle de Google, daté de l’avant-veille de la naissance de ce blog, en forme de clin d'oeil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire