mardi 11 novembre 2014

11 novembre

Aujourd’hui centenaire bizarre. On célèbre à la fois le centenaire du début de la grande guerre 14-18 et le quatre-vingt seizième anniversaire de l’armistice qui a marqué la fin de cette même guerre.

Choc des célébrations. François a choisi de la jouer simple (modeste même dit Le Monde)près du plus grand cimetière de France pour cette terrible guerre, celui de Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, près d’Arras. Une cérémonie sans invités politiques étrangers majeurs. Une discrétion pour plus d’un demi-million de morts dont les noms sont inscrits sur ce grand anneau torique de métal.

Chacun a son 11 novembre, même si c’est en 2018 qu’aura lieu le vrai centenaire avec le président de la République qui sera en poste à ce moment.

En France, on ne célébrera pas le 11 novembre 1942 - 72 ans déjà - date à laquelle l’Allemagne nazie occupe la zone dite libre en France, au-delà de l’ancienne ligne de démarcation donc. Un choix de date évidemment pas fait au hasard.

Au Canada, le 11 novembre, jour du souvenir, n’est pas férié partout, notamment au Québec, même si certains aimeraient le proposer comme un jour pour tout le pays. Joies d’un pays fédéral.

En Angleterre, le 11 novembre, on ira admirer les coquelicots de la Tour de Londres. Les premiers ont commencé à être plantés cet été et le dernier le sera aujourd’hui.  888 246 en tout, soit autant que de soldats britanniques tués au combat entre 1914 et 1918… Il s’agit évidemment de fleurs artificielles, compte tenu du climat londonien, mais aussi automnal. Une superbe installation qui était artistique au début et qui est devenue symbolique et politique avec le temps. En ces temps de pessimisme européen le symbole est fort, n’est-ce pas Mouloudji ?




En Chine, le 11 novembre est un jour à part. D’invention récente - et par des étudiants - c’est je jour des jeunes célibataires, le 11/11, le Un-Un-Un-Un. Ne rigolez pas. Cela devient un jour plus important pour les vendeurs de tout et n’importe quoi que le Black Friday dont on aux USA dont on reparlera, vendredi justement. Un jour politique, un jour consumériste, un jour pour créer une tradition, un jour pour rigoler ? Il y a de tout sur notre planète. Dans le cas de la Chine, et si l’on en croit Fortune 500, c’est évidemment avant tout une très belle opportunité pour le business !

Au Sénégal et chez les Mourides on fête le 11 novembre le retour au pays de Cheikh Ahmadou Bamba. Manif prévue à Paris également. Si vous n’avez aucune idée de ce sujet, lisez un peu. Ca se passe en partie à la même époque que la grande guerre, lorsque la colonisation hésitait entre combat de tout ce qui était indigène et soutien à certains groupes. Un sujet à prendre au sérieux, au Sénégal où j’arrive ce soir, soit dit en passant, pour la semaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire