jeudi 8 septembre 2016

Hollande réduit le flou

Cette fois c'est parti. François a fait son discours de rentrée devant le think tank de gauche Terra Nova et d'autres penseurs. Le discours est ici sur le site de l'Elysée coincé entre un compte rendu du Conseil des Ministres et l'agenda de ses rendez vous diplomatiques (notamment saoudien en plein début de pèlerinage à la Mecque). On y trouve la vidéo et le texte. 

Les politiciens de gauche ET de droite s'accordent à dire qu'il s'agit d'un discours de campagne. Il faut le lire pour le croire. François a largement dépassé le thème du colloque Sur "la démocratie face au terrorisme". Normal pour un président en exercice qui doit montrer sa hauteur de vue et encore plus normal pour un futur candidat qui doit simplement exister. 

Qui dit campagne ne dit pas certitude d'aller jusqu'au bout du processus ou d'être choisi pour concourir. Les chances sont faibles. Chances au sens de l'anglais, c'est à dire possibilités, ou aléas. Mais pour gagner il faut y aller, comme dans la campagne de pub du loto il y a quelques années : 100% des gagnants ont joué. 

En refaisant le coup de l'anaphore, en abusant de slogans à base de France et en tapant sur les candidats de droite, il est largement sorti d'un discours de rassemblement. Il est en campagne, évidemment. 

Il reste maître du moment de l'annonce, c'est l'un de ses seuls atouts. Pas terrible comme main, dirait-on au tarot (pas le divinatoire, mais le vrai). Ce discours sera donc suivi d'autres de plus en plus acérés. 

D'ailleurs, incidemment, les noms de domaine 
Hollande2017.fr et Hollande-2017.fr sont réservés sur le web (anonymement bien sûr). Ami ou ennemi ? Un grand classique. 

Bienvenue donc à François dans la liste des engagés pour 2017. Bienvenue à NKM aussi puisqu'elle a eu ses parrainages. On va se marrer comme des fous...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire