jeudi 7 janvier 2021

Coup au Capitole - la presse a des mots bien différents dans le monde

Hier soir et cette nuit (en France) on a pu vivre un épisode mémorable de l'Histoire américaine. Mon billet d'hier a été publié juste avant. J'y écrivais : "Une rentrée délicate pour la démocratie américaine avec l'officialisation de l'élection de Joe Biden dans un Congrès divisé où tous les coups bas sont permis notamment pour se positionner comme candidat républicain en 2024 face à un Trump défait, furieux, manipulateur mais qui se laisse piéger par un enregistrement audio d'une conversation téléphonique désastreuse pour le démocratie, dans un état - la Géorgie bien nommée - qui va basculer de rouge à bleu dans un mouvement tectonique non prévu"

Quelque chose d'imprévu avec cette ampleur est arrivé, même si les experts qui pullulent se rengorgent tous en affirmant qu'ils l'avaient prévu. Je parle bien sûr de l'invasion du Capitole par une foule de Trumpfans (j'ai failli écrire des schrtrumpfans mais ce n'est pas drôle). Le Congrès a quand même réussi à désigner (enfin) Biden comme nouveau président après quelques heures d'émeutes inédites. En prime les démocrates auront la majorité au Sénat donc ils détiendront à partir du 20 janvier toutes les clés. Une défaite en rase campagne de Trump.

Comme d'habitude, en cas d'événement majeur, je vous ai préparé une page avec les Unes de la presse mondiale. Dux pages en fait (avec la presse internationale d'ne part, et la presse US d'autre part - encore peu remplie à cette heure matinale).

Les Unes de la presse internationale (141)

Les Unes de la presse US

Quelques exemples ci-dessous... Mais l'histoire est loin d'être finie














Aucun commentaire:

Publier un commentaire