mardi 19 juin 2012

Mexicooooooooooooooooo...coricouac

Los Cabos, son port de pêche, ses hôtels et ses golfs, de notre envoyé spécial dans ses charentaises.



Le G20 se réunit ici avec plein de chefs d'Etat et de gouvernement un peu endormis, au soleil (attention aux coups).

C'est une grande famille composée de hauts fonctionnaires (des sherpas) qui négocient virgule après virgule pendant que leurs patrons évaluent leurs forces respectives et font des déclarations. François est venu avec un Sapin de ministre en plus pour parler de social. Le problème est de trouver quelqu'un d'autre qui veuille bien parler de social. Les grandes déclarations comme les virgules se négocient très à l'avance, malgré les moulinets qu'on voit dans les médias.

La taxe financière, à peine mentionnée poliment à l'époque de Sarkozy, semble absente, soyons sérieux
La gouvernance du G20 pour en faire un corps plus formel ? A la trappe, c'est tellement mieux quand on le fait informellement, les plus puissants ont un avantage certain ;)
La relance, le social ? Hum.
Le financement du FMI avec un gros apport de l'Union européenne ? OK mais pas pour verser à l'Union européenne alors ! Chacun chez soi et les vaches seront bien (la)gardées.

Les alliances entre pays ? C'est le grand bal : La Chine soutient l'UE pour être contre les USA (y compris dans le domaine de l'Internet d'ailleurs où ils viennent de proposer une réforme radicale). La Russie essaye de se faire oublier sur la Syrie. Les USA pensent à leur prochaine élection présidentielle en novembre. Les anglais nous refont le coup de l'accueil de nos émigrés riches comme à la fin du XVIIIéme siècle. Les allemands continuent à changer de position au gré des élections locales. La France normale découvre l'affreuse normalité de ces Sommets que l'on cache de plus en plus loin des manifestations. Ni casseroles, ni gaz lacrymogènes dans cette basse-Californie luxueuse (à notre époque du moins, ça l'était moins à l'époque de Mexicoooooooooooooooo ou de Zorro).

D'ailleurs la plupart des opposants classiques sont à Rio pour le Sommet des peuples, en attendant le Sommet des chefs (des tas !)

Donc la France va essayer d'influencer tout ce beau monde, qui accepte de moins en moins les donneurs de leçons. L'Union européenne ne veut pas recevoir de leçons sur sa gestion de la crise de la part des autres régions, et les pays émergents ne veulent pas recevoir de leçons de l'Ouest. Super. Pendant ce temps certains peuples continuent à se faire massacrer par 1) leurs tyrans ou 2) des interventions extérieures ou les deux, mais avec des armes des pays développées soyez rassurés.

Quelques couacs donc. Plus intéressants à terme que les petits couacs de la politique française. Plus délicats à résoudre. Mais heureusement il y a la grande amitié millénaire entre français-anglais et allemands. Mexicooooooooooooooooooooo !!!

Bon c'est pas tout ça, y'a un match de foot ce soir. Allez les Bleus !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire