lundi 2 juillet 2012

L'heure des comptes

Lundi. Juillet. Beau temps. Lendemain de finale où le compte fut bon (4-0 pour l'Espagne ??? Wow !).



Veillée d'armes pour le Gouvernement au Parlement, avec un grand discours programme du premier ministre attendu demain.

Aujourd'hui, entre ces deux moments, quelques mots sur la Cour des comptes qui rend public son audit.

La cour des comptes, c'est une vieille institution, de Saint-Louis à aujourd'hui en passant par Napoléon (évidemment). Les rapports de la Cour sont attendus avec anxiété chaque année avec le grand Rapport, mais également de temps en temps, à la demande, sur des sujets plus pointus.

(ceci n'est pas un ballon de foot)


Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, Raoul Briet, président de la formation interchambres "Exécution du budget et comptes de l'Etat" et Denis Morin, rapporteur général de la formation interchambres, ont présenté le rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques lundi 2 juillet 2012. Ce rapport inclut l'audit demandé par le Premier ministre en vue d'évaluer la situation actuelle des comptes publics et les risques pesant sur la réalisation des objectifs de finances publiques pour 2012 et 2013.


Cet audit (attention, fichier PDF lourd, 1Mo) est sans concession.  Il parle de performances insuffisantes et de non coordination des actions de l'Etat à tous les niveaux, en prônant un acte III pour la décentralisation. Il fera certainement plaisir à l'UMP. Il prélude des discours musclés, mais à mon avis, laisse la porte ouverte pour des réformes de gauche. Le ton est quand même assez prudent, comme toujours dans ce genre de rapport. La cour pronostique quand même un taux d'endettement à 90% tout compris à la fin 2012 (Merci qui vous savez) et recommande plus d'évaluation de l'efficacité et de l'efficience. Si vous ne connaissez pas la différence entre ces deux mots bizarres :
- l'efficacité c'est par exemple d'arriver à tuer une mouche (si c'était ça l'objectif) quel que soit les moyens utilisés (de la bombe atomique au papier tue-mouches, beurk)
- l'efficience c'est d'y arriver avec des moyens optimaux, par exemple une tapette si vous n'avez que ça sous la main.
Plein de gens considèrent qu'il y a peu de différences, ce qui compte c'est d'y arriver et le mieux possible, surtout quand il y a plein de mouches autour de vous.

Jetez également un regard sur l'un des dernier rapports parus dans un domaine qui m'est cher, celui de l'aide au développement. Voici un exemple plus limité mais très pointu de pourquoi la non coordination à la française ne fonctionne pas bien, avec des administrations régaliennes qui s'ignorent et qui ignorent la société civile et les autres collectivités. Il semble clair qu'un changement de tête à l'AFD se profile, avec un changement de sa gouvernance. C'est chaud pour le protégé que Sarkozy y avait nommé ! Les recommandations sont d'avoir une politique internationale claire pour la France (Ah bon ? Ca n'était pas le cas avant ?) et de chercher à se focaliser sur certains points qui intéressent directement notre pays, en travaillant par ailleurs plus avec d'autres organisations internationales, multilatérales comme on dit.

Bon, maintenant que les comptes sont faits, on agit ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire