jeudi 13 septembre 2012

Emploi d'avenir

Le premier jet de la loi sur les emplois d'avenir a été voté cette nuit par les députés. Reste le Sénat et quelques négociations entre-deux nécessairement. C'est une des promesses phares de François. Elle est porteuse d'espoir. Reste à voir comment elle va se mettre en oeuvre.


Ceux qui pourront bénéficier de ces emplois devraient être les jeunes de 16 à 25 ans ou des handicapés de moins de 30 ans, pas ou peu qualifiés, issus de zones défavorisées. Ils seront employés pour 3 ans a priori principalement dans les collectivités locales, les associations et l'enseignement public et privé. D'autres emplois sont destinés aux étudiants boursiers pour devenir enseignants.

L'UMP a voté contre mais pas unanimement, les centristes ont été au centre et se sont donc abstenus, le FN a déclenché un de ses premiers scandales en réclamant de réserver ces emplois à des français, il faut bien qu'on parle de lui, en attendant leur université d'été à l'automne.

La veille, comme nous l'avons déjà dit ici, un premier emploi d'avenir avait été créé pour Harlem Désir dans une structure associative politique connue sous le nom de "Parti Socialiste" (statuts ici oups ici). Il ne reste plus qu'à recaser Ségolène et ses désirs d'avenir et les vaches seront bien gardées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire