dimanche 21 octobre 2012

Du temps de cerveau pour ... la manipulation

C'est dimanche, votre cerveau est reposé. Vous vous croyez à l'abri, tranquille.
Erreur, vous êtes manipulé. En permanence.

Aujourd'hui donc, je vous recommande une lecture saine et vitale
"Le petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" écrit par deux universitaires, Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois, aux Presses Universitaires de Grenoble (PUG pour les intimes).



Comment deux spécialistes de psychologie sociale ont-ils pu vendre 300 000 exemplaires d'un livre avec un tel titre ? Parce que c'est un livre qui devrait être obligatoire à lire et pour lequel le bouche à oreille fonctionne à merveille (la preuve ce blog, qui n'est lu que par des passants honnêtes, n'est-ce pas, même s'ils ont le regard oblique de temps en temps). Ce livre est paru il y a 25 ans mais un second lancement en 2004 pour une édition augmentée l'a propulsé dans toutes les bonnes bibliothèques.

Il s'agit d'aider le lecteur à identifier les manipulations dont il fait l'objet, au quotidien, de les lui faire reconnaître afin de les éviter, s'il le souhaite. Evidemment, entre les mains de gens malhonnêtes, ce livre est un manuel du "comment manipuler les autres". Mais heureusement il y a très peu de gens malhonnêtes, à part les politiques, les commerçants, les spécialistes du marketing, les journalistes, les enseignants, les arnaqueurs, les financiers, vos chefs et les avocats (liste à compléter selon votre histoire personnelle).

Parmi les pièges dénoncés, expliqués et commentés dans ce livre, on trouve les suivants : l'amorçage, le pied-dans-la-porte, la porte-au-nez, le pied-dans-la-bouche, la crainte-puis-soulagement, l'étiquetage, l'un-peu-c'est-mieux-que-rien, le ce-n'est-pas-tout, le pied-dans-la-mémoire...

Que des noms poétiques... Lorsque vous aurez un peu lu, vous vous direz : bon sang mais c'est bien sûr... car tout le monde a vécu de telles situations fort bien illustrées par nos deux chers auteurs.

La technique du toucher reste une des plus puissantes, combinée ou non avec les autres. Il s'agit de toucher furtivement le bras de votre interlocuteur au moment où vous lui demandez quelque chose. La probabilité d'une réponse favorable de sa part augmente considérablement après un toucher, croyez-le ou non.

Une petite anecdote pour la route ? Il y a une dizaine d'années, je croise à mon travail un collègue, alors patron d'une école de commerce, qui a un service à me demander (des sous, pour simplifier). On parle, puis il me fait un toucher en me disant "je compte sur toi". Je le regarde. Je souris. Puis je dis "Tu viens de me faire un toucher, là !". Il me regarde, l'air très surpris, puis énervé, et il dit : "Tu connais ça toi ???" et il part furieux. J'avais heureusement lu le petit traité quelques mois auparavant ! Ouf !

Même si vous ne lisez pas ce livre, essayez d'identifier les différentes manipulations que l'on essaye de faire sur vous, soit à titre personnel (avec un vrai être humain en face de vous), soit de manière publique (à travers la télé, la pub, une classe ou une entreprise). C'est rafraîchissant.

Bonne lecture de ce livre ou de ses déclinaisons (ils en ont fait une pièce de théâtre ensuite avec leur personnage principal, Madame O).

-

Aucun commentaire:

Publier un commentaire