mardi 18 décembre 2012

Exit RGPP, Hello MAP

Kézaco ???

La révision générale des politiques publiques, la bien-nommée RGPP, est donc morte. Vive la modernisation de l'action publique, la MAP. La RGPP a duré de quand à quand ? De 2007 à 2012 ? Comme c'est bizarre.

Tout ça concerne la manière dont l'Etat construit ses politiques, les met en oeuvre, les suit et les évalue. L'introduction d'indicateurs globaux dans les grands politiques de l'Etat avait fait grand bruit à l'époque, mais peu de fumée et d'effets visibles.

A l'issue d'un séminaire gouvernemental ce jour, le Premier Ministre a donc lancé ce nouveau mouvement afin de dynamiser l'Etat de réaliser 10 milliards d'économies.

Les premiers secteurs visés sont intéressants à regarder, car ils représentent évidemment les domaines où les économies seront les plus importantes et les difficultés à venir les moins grandes : autant commencer par des domaines où il y a plus de chances de réussir et de faire plus d'économies (et de modernisation évidemment).

Le communiqué de presse est ici (pdf) et la liste à la page 18.

Pour faire suite à notre billet d'hier sur les Assises de la Recherche, à noter deux évaluations prévues

En janvier : la politique de soutien à la vie étudiante
En avril : la coordination de l'action internationale en matière d'enseignement supérieur et de recherche

En avril également : l'organisation et le pilotage des réseaux à l'étranger

Après la révision, la modernisation donc. Voici un nouveau mot-valise utilisé pour dire autre chose. Reste à voir si au-delà du changement de nom il y aura des résultats à montrer, une gouvernance améliorée pour faire évoluer ces politiques. Comme le même comité interministériel s'occupera aussi de simplifier les démarches administratives pour les particuliers et les entreprises, il devrait y avoir du concret, comme dans la décision n°6 : Permettre de créer, modifier et dissoudre son association loi 1901 par internet (no comment).

La France donne l'exemple, bientôt le monde. Vive la MAP, vive la Mappemonde !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire