samedi 2 février 2013

Chamooooooooooooooooooooooogle

François est parti au Mali, à Tombouctou, le symbole de la reprise en main d'une ville symbolique à de multiples points de vue, et à Bamako, capitale agitée d'un pouvoir désuni et remis en cause. Comme Sarkozy en son temps à Benghazi en Libye. Sauf que cette fois BHL n'est pas du voyage, juste 3 ministres. Normali comme disent la plupart des titres de la presse qui semble adorer ce jeu de mots. D'ailleurs à propos de presse, deux choses :

1) Google et l'Etat français ont signé un accord pour solder leur contentieux :

Face aux menaces de la presse d'information de porter plainte contre Google qui exploiterait sans les payer les articles de presse (notamment à travers Google actualités), un accord a été trouvé. Google ne rémunèrera pas les journaux pour chaque article cité ou référencé, mais Google verse 60 millions d'euros pour créer un fonds d'aide à une certaine presse : la presse d'information nationale, régionale et les hebdos réguliers, y compris certains "pure players", c'est à dire des médias uniquement visibles sur l'Internet et qui restent d'information générale, comme Rue89 ou Mediapart. Evidemment rien pour les autres, les journaux spécialisés ou les sites internet moins connus. Ce solde de tout compte, versé en une fois pour régler à la fois le passé et l'avenir est un compromis boiteux, mais qui clôt la bouche des editeurs de presse. Il sera intéressant de voir les projets financés par ce fonds, et pour qui, si cette information est publique évidemment ;)


2) Guerre au Mali, quelques titres de la presse ce week-end :

Le 30 janvier : «Nous partirons rapidement», assure Fabius

Le 1er février : François Hollande part ce soir pour le Mali

Wow, quelle efficacité et rapidité ;)

Le 2 février : François Hollande au Mali pour une visite éclair

Le 2 février : François Hollande estime que le combat n'est pas terminé au Mali

Le 2 février : Hollande au Mali : la mission française va durer « encore quelques semaines »

Le 2 février : Hollande: "Nous n'avons pas vocation à rester au Mali"

Partir et revenir, c'est la question

Le 2 février : Tombouctou : Hollande reçoit en cadeau... un jeune chameau (dont il se servira autant que possible comme moyen de transport. Le trajet de retour va être long, surtout accompagné de son très beau blatèrement.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire