jeudi 26 décembre 2013

To chôme or not to chôme ?

Aujourd'hui donc ont été annonces les chiffres du chômage de novembre en France. C'est le dernier coffre annoncé cette année. Le chiffre de décembre ne sera annoncé que dans un mois, le temps de manipuler faire les calculs. Le chiffre d'octobre avait été légèrement positif, ce qui veut dire que la courbe pouvait commencer à s'orienter à la baisse. Tout le monde attendait ce chiffre. De François qui avait promis cette inversion de la courbe du chômage et qui prépare son discours de vœux en fonction des résultats annoncés aujourd'hui, à ses ministres concernés qui attendent d'en tirer gloriole, à tous les opposants et ils sont nombreux qui ont préparé deux discours au cas où : le chômage augmente encore comme le nombre de promesses non tenues par Hollande, ou alors il y a une baisse mais elle n'est que conjoncturelle et aurait été plus forte avec Sarkozy.

Les chiffres sont annoncés à 18 heures. Il est 18h02 et le chômage repart à la hausse en novembre. Raté pour François. Paradoxalement alors que les chômeurs de type A étaient moins nombreux en octobre, mais pas ceux de type A et B et C, ce mois-ci c'est le contraire qui se passe.

Quand on est en crise, et même en sortie de crise si on l'est, les chiffres sont trop volatils pour qu'on les suive de trop près. Ce n'est pas comme à la Boirse où des fortunes se font e se défont avec des variations infimes en plus ou en moins. Il n'empêche que tout le monde attendait ce chiffre comme preuve ou contre-preuve d'une politique hollandienne. Le chiffre est paru et la politique va donc devoir changer, même s'il n'y a aucun rapport entre un chiffre publié e la réalité économique. C'est la loi du chiffre immédiat et des médias qui a fait tomber déjà de nombreux gouvernements. Et même si le gouvernement continue à annoncer une baisse prochaine, ils n'ont pas réussi à l'atteindre. Il faut clairement en tirer des conséquences politiques, même en étant de gauche.

Alors puis que le chômage ne baisse pas (ce qu'on appelle une inversion de la courbe actuelle qui monte, qui monte, comme la petite bête qui vous gratte le cou, ouille!) le ministère du travail dit qu'il croît de plus en plus lentement. On se rassure comme on peut surtout quand on veut garder son portefeuille ;)

Les statisticiens savent bien que les seules courbes qui comptent sont elles sur le moyen terme, lissées pour enlever ces écarts conjoncturels comme le nombre de jours fériés et de dimanches par exemple. Mais les statisticiens honnêtes sont moins nombreux que les journalistes et les politiciens.

Je me souviens d'un très vieux génie de la statistique, devenu lord anglais et mort depuis, qui avait fait un très beau discours lors d'un congrès de statisticiens spécialisés dans les prévisions a court terme (comme le chômage) en nous racontant à tous que nous étions idiots et sans cervelle : on risque tellement de se tromper (de toutes façons) en statistique, qu'il est imbécile de faire des prévisions à court terme car tout le monde s'en souvient et vous traite d'incompétent quand vous vous trompez, alors que pour les prévisions à long terme, personne ne se souvient de vos éventuelles erreurs, et en plus vous pouvez toujours dire "je l'avais bien dit" si par hasard vous êtes tombé juste ;)

Donc la réponse à la question du titre de ce billet n'est pas "That is the question" mais "To chôme !!!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire