jeudi 16 janvier 2014

Elle fume, elle boit, elle cause...

Les politiques travaillent. Le travail commence pour eux en général par la causette, puis se poursuit dans des commissions où l'on cause, puis viennent des débats causants, avant de commenter tout cela ensuite. La parole est le terrain des politiques. Evidemment, il y en a qui travaillent sur des dossiers, qui lisent et qui écrivent. Mais ils se font souvent aider de conseillers payés ou pas pour ça. Même les discours des VIP sont souvent écrits par d'autres, des "plumes", des "nègres" ou des "écrivains fantômes (ghostwriters)".

De temps en temps, à force de parler, certains disent des bêtises, mais dans l'ensemble ça va. On notera quand même qu'un politique ne fait pas que causer. Il y a le fameux club des fumeurs de cigares du Sénat ou la buvette de l'Assemblée, où l'on ne boit pas que du champagne saoudien (jus de pomme et eau gazeuse). Quelques nouvelles à ce sujet :

- L'alcool fait vieillir plus rapidement. De un à six ans quand même ! "Les résultats suggèrent qu'une forte consommation d'alcool en milieu de vie (40 à 60 ans) pourrait entraîner un déclin cognitif plus rapide au cours de la vieillesse". Là ça pourrait toucher de plein fouet les adultes en pleine activité. Rassurez-vous, cela ne touche que les gros buveurs, et on ne parle que de capacités cognitives et exécutives : c'est-à-dire presque tout en fait.

- Le tabac est fortement concurrencé par les cigarettes électroniques. Gros débats car gros enjeux financiers, entre compagnies qui fournissent les produits et entre circuits de distribution qui se regardent de travers. Les premières compagnies de tabac on fait exprès d'ajouter de la nicotine dans les cigarettes pour forcer l'addiction des utilisateurs, et quand on essaye d'acheter une cigarette électronique dans un tabac, ils vous proposent spontanément celle avec nicotine (pour que vous reveniez) et les cigarettes sans tabac y sont souvent plus chères. A propos de distribution, angoisse en région parisienne et dans le Nord : la principale centrale d'achats/grossiste est bloquée (une grève par ses salariés pour être augmentés, le prix de 3 paquets de cigarettes). C'est le moment de passer à l'électronique.

- Le Cannabis est par contre mauvais pour les jeunes (de moins de 21 ans). Le cerveau ne finit de se former qu'à cet âge et il est prudent de ne pas consommer de drogues, même douces, avant cet âge. Heureusement les politiques sont plus âgés. Les californiens ont donc eu raison de limiter l'âge pour fréquenter les coffee-shops. En France, pas d'âge limite, passez votre chemin. C'est interdit.

- Pour revenir aux politiques, ça se passe à l'Assemble nationale : il leur restera toujours de l'herbe à fumer, ou plutôt du fumier à nettoyer.

Attention aux automobilistes qui passeraient par là : en plus de la boisson, du tabac, des téléphones portables, du cannabis et des jolies parisiennes à vélo, la chaussée risque d'être glissante, car il pleut à Paris, pour couronner le tout. Virage délicat à négocier, comme pour François et son pacte de responsabilité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire