lundi 27 avril 2020

Cinquante nuances de bleu schtroumpf pour le déconfinement

Le 11 mai approche. Encore plus près, il y a le discours ce mardi du Premier des ministres devant le Parlement. Histoire d'anticiper ce qui nous attend le 11 mai.

Quelques éléments de réflexion :

- Le Président du Conseil scientifique auprès de Macron a répondu à une interview ici. Extrait significatif : "Mais nous ne passerons pas du noir à la lumière d’un seul coup. Nous irons du noir au gris foncé, puis doucement vers un gris plus clair." On est bien loin des cinquante nuances de gris chères ou adeptes de la bluette SM, mais on est dans une gamme lentement descendante, au moins dodécaphonique.

Jean-François Delfraissy

- J'ai profité de ce moment pour relire le tome 1 des Schtroumpfs, intitulé "Les Schtroumpfs noirs"
Une histoire de 1963 qui est toujours valable aujourd'hui, puisque les gentils Schtroumpfs sont victimes d'une maladie fulgurante : l'un d'eux est piqué par une mouche Bzzz (je crois) et devient noir. Cette maladie qui les transforme en méchants Schtroumpfs noirs se répand très facilement (je fais GNAP, je te mords la queue et hop). Un vrai coronavirus avant l'heure. Ici pas de nuances de bleu, on passe instantanément du bleu au noir. À lire/relire d'urgence les bonnes feuilles sur le site de Dupuis plus haut), l'album dans votre bibliothèque ou ailleurs. Heureusement les Schtroumpfs ont leur chef, le Grand Schtroumpf, sauveur de l'Humanischtroumpf.


- En discutant avec des djeunes, je me suis rendu compte du bordel que ça va être à partir du 11 mai. Même certains qui sont pourtant intelligents et conscients des autres considèrent que la vie va redevenir comme avant très vite et qu'on va pouvoir recommencer à s'inviter les uns les autres sans retenue. Et les autres connards (excusez-moi) qui ne pensent qu'à eux sont bien pires que ça. On voit déjà des signes de plus en plus forts de relâchement et le 11 mai sera un grand jour de bordel : on l'appellera plus tard Le Jour De La Grande Contagion ! Car ici, en France, quelles que soient les consignes données par un pouvoir quelconque (du Gouvernement à l'employeur en passant par les collectivités ou les groupements) beaucoup s'en affranchissent. Le niveau de confiance avec les Pouvoirs est en effet très érodé et ne se recollera pas en quelques jours, même si le niveau atteint de confinement a montré une solidarité remarquable chez une grande majorité. Le mot progressif est donc important. Quelques nuances de ciel bleu seront donc les bienvenues.

Bleu marine, bleu pétrole ? ou bleu clair ?
Sans oublier le bleu schtroumpf


Alors ? Du noir au bleu, ça prend du temps, Certains films au cinéma abusent des fondus au noir pendant des secondes... Ici on parle de semaines et de mois. Moi qui travaille à l'international, je vois quantités d'événements internationaux s'annuler ou se reporter, parce que leur préparation est impossible...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire