dimanche 1 novembre 2020

Monsieur et Madame Pomme... changent de vie - Épisode 201

Premier épisode là et épisode d'hier ici

NDLR ; certains lecteurs pourraient être surpris que cet épisode soit le numéro 201 alors que le précédent était le 131. Plusieurs explications sont possibles : le rédacteur a trop bu pour Halloween et samedi soir (confiné tout seul) ; ou alors il a bêtement choisi de faire ça pour coller au calendrier puisqu'après le 31 vient le 1er d'un nouveau mois ; ou alors il a décidé de faire ce qu'il voulait sans aucune explication puisque c'est sa liberté d'expression et que la vôtre (vous les lecteurs) réside dans un espace réduit qu'on appelle les commentaires sur ce blog, ou dans le vaste vide poubellaire de ce qu'on appelle les réseaux sociaux, l'Internet avec ou sans article bien défini au début ; ou alors, et c'est possible, grâce à l'élasticité du temps et à une faille temporelle qui a permis à Monsieur Pomme d'enquêter à distance sur le "groupe de combattantes" de Madame Pomme pendant 70 jours afin de découvrir la vérité... Allez savoir...

Monsieur Pomme n'a encore pas bien dormi. Il n'a toujours pas trouvé ce que Madame Pomme est en train de faire, malgré tous ses efforts. Et le plus étrange, c'est qu'il n'est pas inquiet. Il connait bien Madame Pomme et il sait qu'elle peut être très dynamique, mais toujours pour des bonnes causes. Si elle, et ses copines visiblement, ont décidé que quelque chose ne se ferait pas, eh bien cela ne se fera pas !

Monsieur Pomme sourit en pensant tendrement à elle. Il aimerait avoir son énergie. Il aimerait ? Mais pourquoi au fait ne s'y mettrait-il pas lui-même aussi ? Pourquoi ne pas canaliser son énergie et la focaliser sur une cause ?

Oui mais laquelle ? Quelle cause choisir ? Et surtout pour quelle cause aurait-il de l'influence ? Monsieur Pomme ouvre son ordinateur et son excellent tableur afin de faire une liste et des colonnes pour et contre, comment faire et avec qui. Il commence à remplir en vrac :

  • la paix dans le monde (hum trop difficile)
  • la disparition du virus (hum, il n'est ni chercheur ni médecin et de toutes façons il fait déjà ce qu'il peut pour éviter la contagion, il ne va quand même pas jouer au policier dans les rues de Paris)
  • l'éradication des vers à pomme (hum, très délicat car on lui a dit que ces vers étaient nécessaires à la reproduction des pommiers dans un écosystème équilibré où chacun vit en fonction des autres dans des cycles très dangereux à perturber)
  • la disparition des connards (hum bel objectif mais évidemment inatteignable puisque quel que soit le groupe de pommes ou d'humains il y en a toujours dedans. Chez les pommes, c'est facile à observer puisqu'il y en a toujours une qui attrape les moisissures en premier. Chez les hommes c'est plus compliqué)
  • la baisse du poids collectif des religions (un sujet bien intéressant puisque les religions devraient rester des affaires privées, mais pour lequel il n'a aucun levier. Il faut se fixer des objectifs atteignables sinon on perd son temps, parait-il. Monsieur Pomme pense quand même qu'il faut de temps en temps avoir des objectifs non atteignables si cela permet en agissant qu'ils deviennent atteignables pour d'autres après. Par exemple, Monsieur Pomme aimerait bien que le prochain Pape soit une femme, mais cela ne dépend en aucune manière de lui, sauf s'il lance une méga-pétition mondiale, et cela semble inatteignable d'ici quelques années, tant qu'il n'y a pas de cardinale, n'est-ce pas Claudia ?)
  • la ré-ouverture des librairies (ça c'est un beau sujet sur ce qui est essentiel ou non dans la vie, dans la société, mais c'est devenu un sujet pour les politiciens qui de toutes façons n'y vont jamais puisqu'ils reçoivent des tonnes de livres gratuits en service de presse ou qu'ils ont à leurs bottes des cabinets qui achètent les livres à leur place. Pourtant ce sujet intéresse Monsieur Pomme, lui qui aime tant lire. Ça pourrait faire un sujet, pense-t-il en remplissant son tableur)
  • la francophonie (oui c'est un sujet bizarre mais Monsieur Pomme travaille dans ce secteur méconnu de tous. Comment la développer ? Faut-il d'ailleurs la développer ? Comment le faire ici, en France, dans le pays qui l'a créée mais qui n'en est certainement pas le plus ardent défenseur ? Pourquoi pas ?
Tout ça n'est pas trop concluant, si on regarde de près le rictus de Monsieur Pomme. Pourtant il vaut faire quelque chose. Il veut être meilleur et plus que Madame Pomme. Il va trouver !

En attendant, Monsieur Pomme se remet aux tâches qui étaient prévues dans sa première feuille. Il en a pour la journée, et de toutes façons il fait un temps à ne pas mettre un trognon de pomme dehors.

Toujours sans nouvelles de Madame Pomme, un Monsieur Pomme un peu las se vautre dans le travail. En plus aujourd'hui il n'y a pas de rugby...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire