mardi 10 novembre 2020

Monsieur et Madame Pomme... changent de vie - Épisode 210

Premier épisode là et épisode d'hier ici 

Monsieur Pomme a envie de s'intéresser au Brexit un peu. Le Trump européen s'appelait Boris jusqu'à ce que les britanniques quittent l'Union européenne. Il en est toujours proche et lui ressemble encore, en mieux quand même. Mais le Royaume-Uni, lui, s'approche de la date fatidique du départ, après cette année de transition. Un Sommet européen est pour bientôt et les négociations devraient bientôt être terminées. Auraient dû être déjà terminées.


Sauf que Biden a été élu. Lisez ça par exemple. Monsieur Pomme nous rappelle que Biden a des origines irlandaises, qu'il croit au multilatéral et qu'il aurait préféré un Royaume-Uni dans l'UE. Si une frontière dure entre les deux parties de l'Irlande est la conséquence des décisions du gouvernement de Boris et du vote de cette loi qui l'autoriserait à renier des engagements de l'accord sur le Brexit, cela risque de ne pas plaire... La loi initiale Boris était passée à la chambre "basse" mais les Lords de la chambre "haute" ont rétorqué les articles qui permettaient à Boris de renier l'engagement international signé. Boris va-t-il quand même essayer de passer, contre la nouvelle administration Biden pas encore en place ?

Cela avait été déjà évoqué avant l'élection US, mais là, on y est. Il va falloir suivre la situation dans les vergers du Kent très attentivement. Car Monsieur Pomme a aussi des cousins en (Grande) Bretagne...


Monsieur Pomme en a profité pour mettre à jour sa collection de Unes des journaux avec des nouvelles Unes internationales, ici. Toujours aussi intéressant d'observer cette grande confrérie des pommes à travers le monde.

Mais ce qui l'a fait le plus rigoler, à s'en fendre la pomme jusqu'au coeur, c'est la coïncidence remarquable entre ces deux faits : Macron célèbre la fin de l'année De Gaulle à Colombey, et Mélenchon annonce sa candidature pour 2022. Histoire de remplacer Trump ? Attention ! Un populiste peut en cacher un autre, E pericoloso sporghersi, gardez-vous à droite et gardez-vous à gauche, et cetera... Les autres à gauche sont furieux de cette préemption par Mélenchon. Normal. Macron et Le Pen se réjouissent de cette division, naturellement, à croire que Mélenchon travaille pour eux sans même le savoir. Piteux. 

Monsieur Pomme, en attendant, est prêt à s'injecter du vaccin : son cocktail personnel est secret mais il  bien voulu en dévoiler quelques composants : il y a bien sûr du Calvados, mais aussi du Bissap. Il paraitrait qu'il y aurait de la morphoglycoanhydroalcooloprotoveridicosublimoacidopleindetrucsophylline.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire