dimanche 15 novembre 2020

Monsieur et Madame Pomme... changent de vie - Épisode 215

Premier épisode là et épisode d'hier ici

Monsieur Pomme a envie de rendre hommage à son ami, l'auteur de ce blog. Il a donc choisi de parler de Georges ou plutôt de Georgie(s)

Car l'actualité est riche pour les Géorgies toujours dans mon esprit, se dit Monsieur Ray Pomme Charles.

D'abord il y a toujours cette affaire d'élection présidentielle US. L'État de Géorgie est au coeur de plusieurs batailles : c'est là où Biden a gagné avec l'écart le plus faible et où un recompte automatique a donc été déclenché pour valider les résultats. Trump proteste déjà en disant que ce recomptage sera aussi faux que le premier, car il doit bien savoir qu'il a perdu tout en ne l'avouant pas. Il avoue, il n'avoue pas, il dit encore n'importe quoi mais ça n'est pas important. Ce qui compte - c'est le cas de le dire - c'est d"une part les voix des électeurs et d'autre part les voix de ses partisans aveuglés dans les rues. La Géorgie donc se retrouve bien malgré elle au coeur d'une bataille qui se joue rarement dans cet état où Coca-Cola et le vent en emportent autant quelles militaires US qui y sont largement basés. En plus le Sénat pourrait basculer à cause des élections partielles en Géorgie justement. Ahlala !

Dans un autre État de Géorgie, un vrai pays cette fois, autour de sa capitale Tbilissi, les élections vient de se dérouler et ont été décidées an faveur du parti au pouvoir. De justesse. Avec une contestation et des accusations de fraude de l'opposition. De loin, comme ça, au chaud sur son canapé en lisant ce blog et en sirotant un verre de jus de pommes bio légèrement arrosé de vodka (la petite eau à base de pommes - de terre) on pourrait croire que c'est comme aux USA. Que non point, comme disait un vieux prof de maths à moi. Certains pays ont plus l'habitude de la fraude que d'autres. On notera quand même que les "règles électorales complexes en Géorgie" risquent d'empêcher tout résultat probant avant la fin novembre. finalement des règles simples, c'est plus efficace, non ?

Mais la vraie, la grande nouvelle sur les Géorgies concerne la Géorgie du Sud, cette île britannique au milieu de rien, pas si loin que cela de l'Antarctique. Un iceberg aussi grand qu'elle la menace. On pensait que cette île, contestée entre les britanniques et les argentins comme les Falklandes/Malouines, resterait confidentielle, réservée à la nature et à la biodiversité, ainsi qu'à des chercheurs qui vont et qui viennent dessus. Que nenni, comme disait mon vieux prof d'informatique ! Tout ceci est bien dérangeant, non ? Car il y a des touristes de temps en temps sur cette île. Exemple ici : on peut y visiter des tombes et un Musée notamment. Avec cette pièce, par exemple, les Dix Commandements à la sauce Worcester Géorgienne.


C'est quand même bizarre. Vous choisissez de vous installer sur une île, tranquillou, où vous n'avez quasiment personne pour vous déranger. Vous prenez soin de bien choisir votre navire pour y aller, moderne et tout et tout, pour éviter de heurter un iceberg, car ils sont nombreux à dériver avec le réchauffement climatique. Vous prenez plein d'équipements pour résister aux éléments, et un téléphone satellite pour l'Internet (histoire de lire ce blog et éventuellement Fox News). Et paf. Au moment où vous êtes sûr que contrairement au Titanic vous n'allez pas couler en heurtant un iceberg, c'est un iceberg qui vient vers vous, tout seul et qui cherche à vous absorber. L'île ne coulera pas, c'est certain, mais elle pourrait être très abimée ! Evidemment, il est toujours possible que l'iceberg contourne l'île au dernier moment car j'ai entendu dire qu'on y envoyait Dominic Cummings en télétravail et ça ferait peur à n'importe quel iceberg honnête ! Mais quand même ! Quelle insulte à la couronne britannique ? Et d'abord, cet iceberg, a-t-il son permis bateau ? Roule-t-il et tangue-t-il à droite ou à gauche ? 

Comprenez bien, chères lectrices et chers lecteurs que nous sommes outrés, Monsieur Pomme et l'auteur. Un tel scandale est choquant à notre époque. On attend que les chinois envoient une mission pour détourner l'iceberg à coups de bombes Bio-H, ou que les russes envoient quelques bateaux de détenus sibériens pour le remorquer comme dans ce célèbre roman époustouflant, ou que Trump déclare que tout ça est une fake news. Ayons donc une pensée pour ses habitants :


Oui, comme le répète Mr Apple : South Georgia on my mind

PS : et désolé pour le pronostic foireux pour le foot d'hier...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire