jeudi 5 novembre 2020

Monsieur et Madame Pomme... changent de vie - Épisode 205

Premier épisode là et épisode d'hier ici

Monsieur Pomme a mieux dormi. Il y a même un certain plaisir à dormir pendant que les pommes rouges et bleues américaines halètent en attendant les résultats du vote. Certains se demandent comment un pays aussi évolué peut mettre autant de temps pour dépouiller un scrutin. L'explication est ci-dessous :


Exemple de bulletins en France


En Afrique du Sud


En plus, il y a plein d'avocats et un nombre record de bulletins envoyés par la Poste qu'il faut vérifier avant de les passer dans les machines... La complexité, c'est bien comme dirait Edgar Morin, mais faut pas exagérer ! Monsieur Pomme est bien d'accord, lui qui est simple comme une pomme.

Il y aura peut-être des annonces ce soir ou cette nuit, ou alors demain. Comme beaucoup d'autres fruits (sauf les avocats évidemment), Monsieur Pomme espère que les pommes bleues gagneront. Les résultats seront alors contestés dans les tribunaux par Trump et peut-être dans la rue par ses thuriféraires et autres nervis. Quel pays ! "Stay patient and stay calm" disent les bleus. Les rouges nettoient leurs fusils. En tous cas, un pays particulièrement divisé, encore plus que ce qu'on imaginait. Une division plutôt entre riches et pauvres, urbains et non-urbains, qu'entre partis politiques.

Enfin, la vie ne s'arrête pas. Monsieur Pomme est heureux car il va retrouver Madame Pomme pour une semaine, toujours en télétravail. Ça va lui permettre d'alterner entre Paris et leur ville, en attendant de voir ce qui se passe. 

Il va pouvoir la cuisiner (et lui cuisiner des plats aussi) sur ce groupe de combattantes. Savoir contre quoi elles se battent. Ça devrait avoir un rapport avec le virus, pense-t-il... Le virus qui continue à se répandre de plus en plus vite dans un confinement très léger. Monsieur Pomme regarde par la fenêtre. Il y a des voitures, des trains et quand même quelques passants. On parle à Paris d'un couvre-feu partiel pour certains commerces (les épiceries de nuit et autres vendeurs de produits "divers" à toute heure), mais Monsieur Pomme n'a encore rien vu passer. Atmosphère très étrange. Vous avez dit bizarre ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire