jeudi 23 juillet 2015

Marchons, marchons...

Parenthèse touristique aujourd'hui. Pour prendre la suite de ce petit reportage Sorbonnard diffusé sur ce blog.

Les étudiants ont quitté Paris pour se reposer, gagner des sous et se préparer à leur prochaine rentrée (hum). On en profite pour vous montrer l'un des principaux couloirs de la Sorbonne. Les travaux depuis la fin du printemps sont censés redonner un air de brillant à ces couloirs presque antiques et une nouvelle luminosité aux vitres donnant sur des petites cours. Ca brille et ça sent bon le vernis à l'acétone. Même les lampes et les lustres sont protégés. La Sorbonne se fait belle pour accueillir les quelques étudiants qui y travaillent encore. Juste un petit bout de film pour vous mettre dans l'ambiance ;)

video
C'est une vidéo verticale. Une de celles que Youtube déteste. Tant pis pour eux...
Si elle n'est pas visible, cliquez ici pour la voir sur YouTube justement... c'est évidemment la faute de Flash et des relations tendues avec Google/Youtube/Blogger

Il est vrai que quand on marche dans la Sorbonne on se croit un peu comme dans un film. Hier c'était pire. Tout était tranquille sur la place de la Sorbonne, puis on a vu arriver un camion-cinéma pour livrer un gros machin noir, une sorte de ventilateur, canon à air ou à neige... C'était étrange et les badauds ont pensé qu'on allait tourner un film. Puis la manif des buralistes est arrivée avec force bruits, cris, pétards et quelques dizaines de milliers de feuilles de papier qui se sont mis à voler quand le canon à air s'est mis à vrombir. La place a vite été envahie par des papiers que les employés de la Mairie ont eu du mal à contrôler sachant que le vent soufflait dans l'autre sens... Ces papiers étaient des pétitions. Si vous avez signé la pétition des buralistes (4 millions de signaturse ?) sachez que vous avez été jeté sur la voir publique sans aucun souci pour l'environnement. Vive le tabac !!! Au moins c'est ce qu'on pouvait appeler une manif de riches !




Quelques instants plus tôt, les buralistes avaient jeté des tonnes de carottes devant le siège du PS avant d'aller emmerder les sénateurs qui ont cédé avec courage en retirant l'article sur le "paquet neutre" du projet de loi. A suivre à l'Assemblée Nationale pour la suite de l'examen du projet de loi. Après les carottes (emblème de la profession de buraliste avec les deux carottes en tête à tête sur tous les tabacs) aurons-nous droit à des choux pour faire un gigantesque Cole Slaw ??? Miam !. Il parait que ces tonnes de carottes n'ont pas pu être données à des associations puisque leur origine n'était pas prouvée (vive le principe de précaution en sécurité alimentaire) et auraient fini chez la Garde Républicaine pour nourrir ses chevaux...

Enfin, tout ça nous change des manifs habituelles. La grève des dames pipi dans la capitale ne fait pas autant de bruit, mais elle a l'air très efficace !

Grandeur et décadence...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire