mardi 11 février 2020

Quelle semaine !

Bon, il y a la Saint-Valentin - à ne pas louper messieurs - et son cortège d'objets roses ou rouges en forme de coeur, naturellement. Plus c'est de mauvais goût plus ça passe. C'est vendredi 14. Incontournable ! Gaffe !


Mais il y a aussi le 13 (jeudi) pour le Mistress Day (le jour des amants infidèles et autres situations scabreuses). Je ne connaissais pas mais grâce à une chronique belge sur France Inter en me brossant les dents, j'ai découvert ce jour bizarre. Gaffe donc, aussi, de ne pas vous emmêler les pinceaux et les bouquets sinon vous allez droit aux baffes ou au divorce. Le marketing des fêtes sérieuses ou décalées est un vrai mystère, vous ne trouvez pas ? Vive donc les détectives qui seront sur les dents.

En plus, ce mardi 11, c'est la journée internationale des femmes scientifiques. Ça c'est du sérieux du vrai ! Il y en a tellement peu. Et personne n'en parle, vous avez remarqué ? Il y a pourtant un site avec des liens intéressants, à la suite de la princesse irakienne qui a lancé le mouvement.

Alors, puisqu'il semble y avoir un thème derrière cette semaine féminine, creusons un peu. Je passerai vite sur les femmes scientifiques qui sont mariées/fiancées et qui ont également un amant : elles seront bien épuisées à la fin de la semaine. Passons aussi sur les hommes qui abusent de leur pouvoir, il y en a beaucoup trop.

Parlons de taxonomie des comportements ou même de xxx-nomie puisque les scientifiques adorent les lois, les règles et la connaissance. Il y a plein de noms très très savants qui se terminent en -nome ou en -nomie. Explications de certains :

gastronomie : contrairement à ce que veut nous faire croire Top Chef, il s'agit des règles à suivre pour éviter la gastro, ou le COVID-19 venu de Chine.
économie : au singulier c'est pour publier un livre éponyme alors qu'au pluriel c'est pour les dépenser en en achetant beaucoup.
gynéconome : celui qui surveillait les moeurs et les pratiques des femmes chez les Grecs anciens. Aujourd'hui on appelle ça un jaloux pervers narcissique
autonome : comme en Arabie Saoudite où les voitures ont maintenant le droit d'être conduites par des femmes, même quand les voitures elles-même ne sont pas autonomes.
métronome : se dit de quelqu'un de naïf qui croit que son métro va arriver à l'heure prévue. À ne pas confondre avec Sncfonome pour les trains, pourtant très répandu.
pédonome : en charge de la surveillance des enfants en Grèce aussi, à ne pas confondre avec les horribles -philes qui cherchent justement à leur échapper.
chironomie : l'art d'accorder les gestes au discours. Messieurs pour vendredi, entraînez-vous !
ploutonomie : science de la richesse (diamonds are a girl best friend...)
sexonomie : pas à quoi vous pensez, non mais !!!
liponomie : l'art d'écrire un texte sans y mettre un mot fréquent (comme "être"), contrainte inventée par Georges Perec. Là par exemple, jusqu'au pénultième mot, j'ai réussi, malgré la Saint-Valentin, à ne pas parler d'...amour.




lundi 3 février 2020

Palindrome

Nous sommes le 3 février 2020. Dommage... Le 2 est passé hier. Un des rares jours palindromiques.

Ubu. À. Laval. (ville natale d'Alfred Jarry). Palindromes 'pataphysiques.

Il y a des discussions sans fin sur ce qu'est un bon palindrome. Certains ont argué que le 31/02/2013 était déjà un jour palindromique, qui se lit dans les deux sens mais, euh, il n'y a jamais 31 jours en février.

Au fait, petit rappel, comme tous les 4 ans, ne ratez pas le numéro de la Bougie du Sapeur de cette année (puisque ce journal ne parait que les 29 février tous les 4 ans). Nostalgie...

Pour tout savoir sur les dates palindromiques et leurs différentes définitions, un seul lien ! Mais Mashable est aussi intéressant pour les geeks ;)


Les américains qui n'en ratent pas une pour célébrer des jours idiots, en ont célébré 3 hier :
- Le palindrome Day
- Le SuperBowl day
- Le GroundHog day avec sa variante pub 2020 (quelle synthèse !)
Tout ça nous prédit une fin d'hiver intéressante à regarder (aujourd'hui dans l'Iowa par exemple)
C'est aussi un jour très intéressant pour ma famille ;)

C'est lundi, reposez-vous de toutes ces émotions, si vous pouvez.

Et gare au coronavirus...

lundi 6 janvier 2020

Grèves : la suite en 2020

J+41 ..................... 15 janvier

Ça se tasse un peu partout, mais ça se développe aussi par d'autres formes, moins frontales. Nos journaux référence n'est parlent plus ce matin et La Croix s'interroge sur l'après (ce qui permet de moins parler de l'avant chez les cathos, très secoués en ce moment d'ailleurs).


Je vais donc arrêter ce billet pour parler d'autres choses, en attendant d'y revenir dans les semaines et les mois à venir évidemment, puisque cette affaire est loin d'être terminée. Il y a bien d'autres choses dont on pourrait parler non ? Le Brexit imminent ; L'affaire des Sussex au Royaume-Uni et dans le Commonwealth ; L'Iran ; La campagne présidentielle aux USA ; Les 50 ans de la Francophonie en cette année 2020, après le traité de Niamey en 1970 ; L'urgente nécessité d'aimer ; Le poids des mots et le choc des vidéos ; L'Internet en danger ; L'Afrique ; La Planète ; Mars ; Les JO ; L'Euro de foot ; Le retour de The Far Side ; Les ratons-laveurs ; La poésie ; La vie à Paris et en Normandie...

J+36 ..................... 10 janvier

Grosses manifs hier et discussions en ce moment à Matignon. Le projet de loi a commencé à fuiter et il est plein de mentions sur l'âge d'équilibre/pivot. Avec un bémol, mais qui ne devrait pas être suffisant pour la CFDT : entrant en vigueur fin 2020, le projet de loi mentionne que l'âge pivot n'entrerait en application que neuf mois après, sauf si les partenaires sociaux se mettent d'accord avant sur une autre solution "meilleure". Une sorte de bébé par défaut après une grossesse forcément douloureuse... Le principe d'une conférence sur le financement semble de plus en plus admis par tous, même la CGT. Mais le principe des trois tiers fera hurler : 1/3 gagneront, 1/3 y perdront et 1/3 ne sont pas concernés.

Semaine prochaine chargée puisque le projet devrait (?) être présenté au Conseil des Ministres du 14 janvier, un mois avant la Saint-Valentin le début des votes au Parlement. Actions attendues d'ailleurs et déjà annoncées les 14, 15 et 16...

Dommage que la France ne soit plus une monarchie. Pourquoi ?

Nos chers amis britanniques sont passionnés en ce moment par le Megxit, l'annonce par le couple royal qui ne règnera jamais (Meghan-Harry) de leur désir de s'installer au Canada et de ne plus occuper de fonction officielle "royale". Gros drame puisque la Reine n'était pas prévenue et est furieuse et qu'il va falloir qu'ils se trouvent des revenus (les pauvres) rapidement, Meghan étant déjà retournée au Canada depuis leur coup d'éclat. La Presse ne parle que de ça et a presque oublié le Brexit alors qu'hier était un jour fondamental puisque le Parlement a approuvé le retrait de l'UE selon le plan négocié auparavant pour le 31 janvier. Un vote historique, qu'on apprécie ou pas le résultat. Mais un vote absent de la Presse...

Donc si on avait un Roi ou une Reine en France, on parlerait d'eux et pas de manifestations. Nous sommes peu de choses face à des médias qui orientent dramatiquement nos opinions. En plus la retraite n'existe pas vraiment pour les monarques (décapitation en France ou Le Roi est Mort, vive le Roi partout ailleurs).


J+35 ..................... 9 janvier

Manifs aujourd'hui. Donc les rues sont plus vides et les transports moins chargés ce matin, paradoxe des journées sociales.

Rien à dire encore puisque les discussions sont en cours.

Un lien souvenir par contre, d'il y a 5 ans, le 9 janvier 2015. Lire aussi les billets du 7 au 12 janvier 2015... :(


J+32 ..................... 6 janvier

Bonne année. Oui je sais, je suis en retard, mais bon j'espère que vous me pardonnerez. Bonne année aux malheureux qui ont déjà recommencé, aux heureux qui ne recommencent qu'aujourd'hui, et aux autres. Une année bissextile, une année olympique, une année quasiment palindromique qui on ajoute un 0 devant, une année propice aux jeux de mots vinicoles, scolaires et autres. Votre année !

Sur le plan de la grève, la trêve n'a pas eu lieu, juste la baisse du trafic pendant cette période, avec un lundi 6 galère, les habitudes grèveuses des "usagés"n'étant pas encore complètement reprises. Tout le monde annonce une semaine décisive, entre reprise annoncée des négociations, premier conseil des ministres de l'année, digestion difficile des voeux de Macron, manifs et grèves interprofessionnelles, proposition de compromis du président de l'Assemblée nationale, et ouvertures vraisemblables sans que quiconque perde la face. À deux semaines du dépôt officiel du projet de loi avant le débat au Parlement en février. L'AFP a une jolie infographie :


À voir... En tous cas, presque tous cherchent une porte de sortie, mais il y en a plus d'une...

Extrait de The Far Side

La ministre du Travail a une jambe plâtrée (et une langue de bois). Dure, dure la rentrée... Elle devra trouver un accès handicapés et une porte (de sortie ?) adaptée.


La presse en parle de moins en moins d'ailleurs, en attente :


Je ne vous promet pas d'alimenter ce billet tous les jours comme en 2019 ;) mais de continuer à le centrer sur les principaux événements liés à ce mouvement social au fur et à mesure de leur occurence.

Comme pour le billet précédent - du 2 au 20 décembre 2019 - Les ajouts les plus récents sont en haut du billet ;)